Full Metal Alchemist RPG version 0.2


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Présentation Niara Sylvereil

Aller en bas 
AuteurMessage
Niara
Habitant d'Amertis
Habitant d'Amertis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 24
Date d'inscription : 26/09/2011

Fiche technique
PV:
0/0  (0/0)
Rang mondiale: Rang 1
Arme: Aucune arme
MessageSujet: Présentation Niara Sylvereil   Lun 26 Sep - 2:35

Niara Sylvereil

« L'eau, si on sait l'entendre, si on en apprend la langue, ouvrira toute la connaissance des êtres et des choses. » Yves Thériault

Le physique ::
Jeune fille à la longue chevelure noire qu'elle laisse volontiers en désordre (ou sommairement coiffée). Possédant de francs yeux d'acier qu'elle plante sans hésitation dans ceux de son interlocuteur, ça ne l'empêche pas d'être une femme ravissante. Elle possède un physique tout à fait féminin mais dont la fraîcheur est évidente ainsi qu'un regard et un visage matures qui lui rajoutent quelques années (à son plus grand damne). Sa garde-robe est plutôt sommaire; quatre, peut-être cinq, jeans aux tons variant du gris plus ou moins clair au noir, une dizaine de tee-shirts de formes et de couleurs variables, une ou deux robes surement trop petites, une paire de baskets noires, des bottes en cuir de la même couleur en différents modèles. (Elle-même ne sait pas trop ce que cache son armoire au milieu du bordel qu'elle a stocké dedans.) Mais sa préférence va a une tenue composée de grosses bottes en cuir noir, usé mais résistant, par dessus lesquelles vient un jeans ample et noir. Ce dernier quelque peu délavé – voire déformé – est retenu, si on peut dire ça, par une ceinture à clous au dessus de laquelle un nombril sur un ventre plat vient de temps en temps dire bonjour mal caché sous un débardeur blanc trop petit et moulant. Cette tenue est complétée par un épais gilet de cuir rugueux ouvert, sans manche et, étrangement, dont la coupe est parfaitement adaptée à un corps de femme.
Pour conclure, une femme à la silhouette élégante, fine et musclée, assez féminine à sa façon qui peut en fonction de son humeur passer du sac à patates à la femme fatale et vice versa pour peu qu'elle le veuille – s'en donne les moyens.


L’âge ::
17 ans

L’intelligence/moral ::
Adolescente assez réservée, revêche face à toute forme d'autorité elle sait malgré tout mettre son orgueil de côté pour obéir à ses supérieurs. Plutôt que d'ouvrir sa bouche, qui aurait beaucoup à dire, et de s'attirer les foudres de son interlocuteur elle préfère écouter d'une oreille, ne pas approuver ni désapprouver, mais trouver silencieusement un moyen de contourner les consignes sans désobéir à qui que ce soit (selon son point de vue) ni contrarier personne (ou plutôt le moins de personne possible).
Sa réserve peut s'expliquer de plusieurs façons ; le fait qu'elle doive garder une concentration quasi constante pour ne pas commettre de faux pas comme ouvrir le gouffre qui lui servirait de bouche si elle osait balancer plus que dire tout ce qu'elle pensait, ou encore rester concentrée pour ne pas céder à ce côté sombre de sa personnalité, empli de sadisme, de démence voire de machiavélisme qui, si elle se laissait aller, la pousserait à certaines chose dont il vaut mieux ne pas parler...
Dans sa vie de tous les jours, Niara est une fille qui semble enjouée et sympathique, plutôt accommodante, elle ne donne quasiment jamais son opinion. En réalité sa confiance envers le monde qui l'entoure et ses habitants est pour ainsi dire nulle. Fille passe-partout, tête d'ange, sourires et contact faciles. Sa façon d'interagir avec les autres se résume à faire croire aux gens qu'elle donne de sa personne pour mériter de les connaître, dans les faits elle parle peu et écoute beaucoup.
Il lui arrive de s'intéresser réellement à certaines personnes, à ce qu'elles disent, ce qu'elles donnent d'elles. Alors elle cherche à connaître, un peu comme un animal craintif, après soit son intérêt grandit, ce qui est assez rare, soit il redevient ce qu'il était et vous rebasculer dans la case « connaissance ». Quand elle s'attache elle ne le fait pas qu'à moitié, et une trahison déchaîne un monstre de sadisme (celui évoqué un peu plus haut) qui ne sera pas en reste pour se venger de l'affront que vous lui avez fait subir. Des amis, tout au long de son existence, elle en n'en a pas eu à proprement parler, l'amitié et l'amour sont pour elle des notions aussi lointaines et fugaces que cette Vérité dont lui parlait parfois sa mère.
Elle utilise l'alchimie sans but précis, n'a pas peur de la mort, ne cherche rien, ne veut rien.
Ah si, guérir sa mère ! Mais elle sait depuis longtemps que son alchimie ne lui ai d'aucune utilité pour tenter de sauver cette femme qu'elle aime profondément. Plutôt réaliste de nature, au final elle ne voit pas où est l'intérêt de vivre, ou même de mourir.
On peut tout simplement dire que Niara est une fille mitigée, troublée, solitaire et réservée, pratiquant l'alchimie parce qu'elle ne sait rien faire d'autre et qui « erre » à la recherche d'un but, d'une voie à suivre. Elle cherche à vivre.


Une petite histoire pour de connaître le back-grond du perso pour pouvoir en faire un sujet de discussion ::
Fille unique d'un couple d'alchimistes d'État, son père n'a jamais pu accepter que son unique héritière soit physiquement incapable d'utiliser l'alchimie.
A l'école, Niara était souvent victime de bizutage depuis que son « problème » avait été connu, un petit groupe d'enfants de sa classe avaient quelques bases en alchimie, et ceux qui ne pouvaient pas suivre le mouvement, comme Niara, n'avaient qu'à servir de souffre-douleur. Elle avait donc endurci son corps et appris les bases du combat traditionnel pour se défendre.
Son enfance fut marquée par les nombreuses tentatives de son père pour lui faire utiliser l'alchimie, les disputes entre sa mère qui tentait de la préserver de cet homme aussi buté qu'orgueilleux et ce fameux père qui était tout sauf aimant. Bien qu'il lui arrive encore de faire des cauchemars sur cette époque assez floue dans son esprit, le souvenir le plus net qu'elle possède est aussi celui qu'elle ne désirerait compter que parmi les divagations nocturnes de son subconscient. Il s'agit du jour où son père, dans un énième élan de folie, a tenté de la transmuter avec sa mère. Oui, tenté. Comme n'importe quelle personne sensée aurait pu s'y attendre, l'expérience échoua de manière spectaculaire. A son réveil, à l'hôpital, un collègue de son père lui avait annoncé qu'il allait lui falloir devenir forte. Ses parents étaient tous deux dans un coma profond, aujourd'hui encore sa mère demeure dans cet état stationnaire. Son père lui avait repris connaissance deux ans plus tard mais en constatant qu'il avait perdu son alchimie il avait préféré se donner la mort. Peut-être que Niara y était pour quelque chose. Peut-être était-ce à cause de son regard froid, distant et haineux accompagné d'un sourire on ne peut plus étrange quand elle avait annoncé elle-même à son cher et tendre géniteur: « Votre tentative a porté ses fruits et aujourd'hui la balance est inversée, père. J'ai commencé mon entrainement pour devenir une alchimiste d'État. Merci. » Sur le coup, il n'avait pas compris où voulait en venir sa progéniture. Mais lorsqu'il était sorti de l'hôpital un peu plus tard et qu'il avait voulu tout fier entrainer sa fille... A sa première tentative et au sourire emplit d'un doux sadisme enfantin d'une extrême cruauté – chacun sait qu'il n'y a rien de plus cruel qu'un enfant – il avait compris.
C'est d'une balle dans la tête que le premier démon de Niara fut anéantis.
Ce collègue qui l'avait entraînée et soutenue pendant les deux ans de coma de son père avait soudainement disparu dans la nature après cet incident, emportant avec lui les belles paroles auxquelles Niara n'avait que moyennement crues, et heureusement.
Comme lorsqu'elle était petite, elle s'adapta.
A cette époque, elle vivait dans une campagne assez proche de Central City, elle accumula autant qu'elle put toutes les connaissances qu'elle pouvait trouver au domicile familiale, pour vivre elle échangeait ses services contre de la nourriture à ses voisins, cela lui servait d'entrainement à l'alchimie la plupart du temps, mais sans connaissances de l'organisation militaire qui régissait les alchimistes d'État, la promesse qui lui avait été susurrée par le collègue du paternel n'était plus qu'un mirage. Cependant elle avait continué à y croire, un peu, un jour elle serait suffisamment forte pour être Alchimiste d'État.
En trois ans d'apprentissage solitaire elle avait pu admirer la bassesse humaine de toutes les sortes dans sa campagne, tant qu'ils pouvaient obtenir quelque chose d'elle, Niara avait tout le temps droit à des sourires, elle ne s'y était pas fiée. A quinze ans elle partit pour la capitale après avoir réuni quelques souvenirs et vendu tout ce qui était vendable. Personne ne vint lui dire au revoir. Ainsi allait le monde.


Quelle arme utilisez-vous ?
Transmutation avec cercle
Poignard

Voulez vous passer votre examen pour devenir alchimiste d’état ?
Oui

Voulez vous passer par la porte pour faire des transmutations sans cercle ?
Je dirais non pour l'instant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation Niara Sylvereil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Full Metal Alchemist RPG version 0.2 :: Présentations & Abscences :: Présentation RP en cours-
Sauter vers: